Préparation de ma campagne Nobilis

Discussions sur le jeu de rôle Nobilis. Vous pouvez parler ici de tout ce qui concerne le jeu, faire part de vos expériences, de vos attentes et commentaires...

Préparation de ma campagne Nobilis

Messagepar philippe sigaud » Mar, 07 Mars 2006 22:37

Quelques (!) mots sur la préparation de ma campagne Nobilis. C'est peut-être un peu éthéré par moments, mais tous vos commentaires sont les bienvenus.

J'ai tendance à voir comme des projets les campagnes JdR que je lance : j'ai envie d'essayer un nouveau système, une nouvelle manière de jouer, un nouveau groupe, etc. Pour Nobilis, ce que je voulais c'était d'essayer d'avoir un jeu qui repose le plus possible sur les joueurs. Par repose, je veux que dire que c'était à eux de me dicter l'ambiance, les scènes qui doivent apparaître, les questions qui doivent être posées, les PNJs qui doivent apparaître, etc.

J'avoue être totalement influencé par mes années de lecture des forums de The Forge (http://www.indie-rpgs.com) et leur tendance à professer ce style de jeu. Je voulais faire une expérience, voir si ça peut marcher et si ça délivre un jeu plus satisfaisant ou pas, compte tenu des gens présents autour de la table, moi compris.

Bien sur, tous les MJ vous diront qu'ils écoutent leurs joueurs, etc. Ouais, mais mon expérience personnelle (des deux côtés du paravent) n'est pas tout à fait aussi rose : problèmes de communication quand au but et aux thèmes de la campagne, problème entre persos qui risquent de dégénérer en problèmes entre joueurs, PNJ imposés de l'extérieur, campagnes tirés à bout de bras par les MJ qui n'écoutent pas leurs joueurs et disent "oui, mais ils verront, dans trois séances comme ça va être chouette". J'ai vu tout ça et en ai commis beaucoup dans le même style. Je voulais donc éviter cela.

J'ai donc expliqué à mes joueurs exactement ce qu'il y a au dessus, quel était mon but, tout ça.
Et je leur ai envoyé un grand questionnaire touchant à ces interrogations : quelle genre de scènes voulez-vous voir apparaître, que voulez vous voir dans cette campagne, citez moi des amants ou ennemis ou mentors ou n'importe quoi de votre personnage, etc etc. J'ai le questionnaire là, je pourrai le mettre en ligne si ça intéresse du monde. J'ai bien dit que je n'attendais pas une réponse là maintenant et certainement pas à toutes les questions, mais que je voulais qu'ils sachent quelles étaient mes interrogations, ce qui me turlupinait. Ils ont pris un peu peur, mais comme on le verra plus tard, ils ont tous répondu à quasiment toutes les questions, en se prenant au jeu.

La première séance a été employée à décider d'un thème commun à la Famille. Je vois ça comme l'un des outils que met à notre disposition Nobilis. C'est carrément pas obligatoire d'avoir un thème commun dans une Famille, mais ça donne une direction pour canaliser ceux qui ont trop d'imagination et un support pour ceux qui en ont moins. J'ai posté ici à ce sujet avec le résultat de leurs cogitations (http://www.2dsansfaces.com/forums/viewtopic.php?t=694)

. Notez que j'ai gagné sur un point : ce qui a été choisi n'a rien à voir avec ce que j'ai proposé comme thème de mon côté :)

La deuxième séance (on ne joue que trois heures, c'est très court) a été passée à définir un peu mieux les persos, à créer le sanctuaire et l'Imperator. C'est AMA le deuxième gros outil que fournit Nobilis pour donner du pouvoir aux joueurs : la création du Sanctuaire et celle (très liée) de l'Imperator.
Ca a été fini par mail. La troisième a peaufiné encore tout ça et on a commencé à jouer. On a fait vendredi dernier la quatrième séance, la deuxième séance de jeu 'véritable'. Je parlerai de nos séances à un autre moment.

Ca fait en tout 7 heures pour (en arrivant l'esprit vide) choisir sur quoi va porter la campagne, quels sont les Domaines, à quoi ressemble le Sanctuaire et l'Imperator, qui sont les personnages et qui les PNJs qui leur tournent autour. Au final c'est pas si long que cela. Ca nous a paru long, mais faudrait voir combien de séance de 5-6 heures nous ont pris d'autres jdr aux règles bien plus complexes pour créer des persos qui parfois ne s'entendaient pas et ne correspondaient pas à la campagne qu'avait prévu le MJ !!!

Je parlerai du résultat de toute cette création de groupe dans un autre mail.

Entre la 2eme et la 3eme séance, j'ai préparé une liste de PNJs avec des domaines ou des projets réagissant avec ceux des PJs : complémentaires, en opposition, dangereusement proches, etc. J'en ai choisi certains avec lesquels les PJs avaient eu des contacts avant leur départ de la Terre (je vous expliquerai) et je les ai laissés en pâture aux joueurs en leur demandant d'en prélever certains et de leur trouver des relations fortes (positives ou négatives) avec leur personnage. Ca aidait à caractériser le personnage et ça me créait mes événements de jeu. Et bon an mal an, tout le monde a fini par me fournir des éléments de réponses. Certains ont introduits des Nobilis auparavant inexistant dans ma liste, que je me suis dépéché d'intégrer dans le monde.

Ca a donné une jolie toile de relations. Ils sont assez cohérents entre eux dans leur appréciation de tel ou tel PNJs, avec juste ce qu'il faut d'avis pas tout à fait partagés pour ce que ce soit intéressant (l'un d'eux a eu Guerre comme amante avant de s'éloigner d'elle, tandis qu'un autre la méprise cordialement, par exemple).

Les Liens ont été un autre point pour moi pour leur faire exprimer ce qui est important pour leur personnage, en essayant de faire passer le message qu'il faut aussi ce que ce soit important pour le _joueur_ sinon ça n'a pas d'intérêt. Mon but n'était pas des Liens réalistes, là. Mon but était des Liens fournissant des possibilités de jeu. C'est un autre (le troisième) outil que donne Nobilis, bien que plus indirect que les autres. Il paraît raisonnable de choisir des liens en fonction du personnage plutôt qu'en fonction du joueur, mais ce n'était pas ça que je recherchais. Bon...

Et que donne tout ça ? Comment je prépare une séance ?

Ben, je prends leurs relations, leurs liens, leurs centres d'intérêts avoués et les PNJ connus et inconnus et extrais quelques morceaux juteux que je jette en pâture. J'ai eu qq idées d'intrigue 'à moi' malgré tout (on ne se refait pas), mais j'ai essayé autant que possible de les lier à ce qu'ils avaient créé : leur perso, leur sanctuaire, leur Imperator...

La dernière séance surtout a été l'occasion de commencer à jouer comme ça, tout doucement. On est encore restés très classique. Je vais continuer à réagir à leurs envies et leur agiter des conflits sous le nez, conflits qu'ils auront eux-mêmes créés, pour la bonne part. J'en citerai sûrement qquns ici.

Au final, rien de révolutionnaire, et j'ai pratiqué des truc plus ou moins comme ça depuis des années. Mais c'est la première fois :

- que je le fais consciemment. Je vois les conflits d'un perso, je crée après les PNJ spécialement pour activer tel ou tel conflit.
- que je le fais de manière systématique. Quasiment tous les PNJs créés sont là pour provoquer une réaction de la part d'un personnage (ou mieux, de plusieurs d'un coup).
- que je me limite dans mes idées, pour vraiment essayer de coller aux leurs. Pas d'intrigue profonde entre groupes de PNJ qui pourrait ne pas intéresser les joueurs ou les laisser sur le bord de la route. Les joueurs sont la base sur laquelle je construit les éléments de jeu. C'est pas Jésus qui a dit un truc dans ce genre ?

Notez que malgré tout, le MJ étant un joueur aussi, il a bien le droit d'avoir ses propres idées lui aussi. J'en ai et je les case. Je ne suis pas en train de m'effacer complètement :) Mais comme les idées qu'ils ont sont, pour moi, des nouveautés originales avec des points de vue et des retournements auxquels je n'aurais pas pensé, je suis pour l'instant fort aise.

Bon, faut absolument que je trouve le temps de parler des persos et des événements, car en relisant ce mail je le trouve très théorique et il perd de son impact.

Des commentaires ? Utilisez vous des techniques sembables ?


Philippe
philippe sigaud
heureux, un peu comme Ulysse
 
Messages: 85
Inscrit le: Mar, 27 Août 2002 08:52

Messagepar Keroberos » Ven, 10 Mars 2006 17:32


Je ferais court :wink:
Oui, j'en était arrivé à la même idée sur le jeu... d'autant plus que QUAND tu as des idées 'seules', sans tenir compte de celles des joueurs, et que tu les mets en scène, cela devient bien souvent décevant car RIEN ne se passe comme tu l'aurais voulu. La saveur que tu recherchais est absente.
...
Rarement avec une telle méthode. Tu ne prévois rien, tu t'adapte & tu fais jouer, le plaisir est dans l'imprévu.
Kero, peluchophile.
Avatar de l’utilisateur
Keroberos
heureux, un peu comme Ulysse
 
Messages: 80
Inscrit le: Lun, 13 Mai 2002 08:46
Localisation: St-Nazaire

Messagepar Xavier Elhaz » Dim, 09 Avr 2006 14:37

J'utilise la même méthode et je ne me concentre pas uniquement sur les personnages de mes joueurs. Je fonctionne par la création de "point d'ancrage" ou plot ( pour faire court).
A une situation donnée, bien définie par le background des joueurs et la descrition du sanctuaire et de l'imperator, je pose des evenements qui leur sont indépendants et dans lesquels ils peuvent s'insérer ( theorie du PJ grain de sable dans l'engrenage).

Une fois qu'ils ont mordu à l'hameçon, je developpe une histoire.

Je pense que le jdr, à l'heure actuelle, laisse de côté la dimension narrative du jeu au profit de la mise en situation et du developpement personnel du personnage. C'est une tendance générale que je ne critique pas en soi car je l'ai beaucoup pratiquée avec Vampire.

J'en suis revenu et je préfère désormais raconter une histoire ... après tout, ne jouons nous pas pour se raconter des aventures exotiques?

Une fois la machine lancée, je peux me montrer dirigiste si nécessaire. Je n'ai aucune honte à utiliser de grosses pancartes ou de grosses ficelles pour diriger mes joueurs vers un point donné.

Même si les joueurs aperçoivent mes perches, ce n'est pas trop grave dés lors que l'histoire reste intéressante et qu'elle aboutit à un climax plein de bruit et de fureur ou à un retournement de situation qui scotche le groupe.

En fin de compte, les vétérans du jdr oublient souvent que les recettes les plus simples sont parfois les meilleures pour obtenir une bonne partie.

un scenario dure, chez moi, 4 ou 5 séances.

Les premières et deuxième séances se rapprochent voire se confondent avec ce que tu proposes, philippe ( si j'ai bien saisi).
Par la suite, les séances s'insèrent dans une histoire batie par rapport au plot et à l'entrée des joueurs dans l'intrigue... et là ça redevient un peu plus "carré".

Remarque que je n'ai pas du tout peur d'improviser, cependant la crainte que j'ai, dans l'impro, c'est l'existence des temps morts. L'improvisation apporte beaucoup en plaisir de jeu aussi bien aux joueurs et DRT cependant tu as parfois des moments où l'action se ralentit et parfois tu ne peux procéder à une acceleration artificielle, comme tu le pourrais dans un scénar plus écrit, car, tout simplement, tu ne sais pas ou tu vas et tu es très ( trop) dépendant des initiatives des joueurs.

Improvisation, d'accord, mais point trop! Même si j'avoue que l'importance de la mise en situation de départ ( Puissances+sanctuaire+imperator) favorise et facilite grandement l'improvisation dans Nobilis par les points de chute que le jeu impose: si les joueurs sont un moment bloqué, ils ont toujours une porte de sortie par le biais de leur imperator ou des ressources à disposition des sanctuaires. En ce sens, Nobilis me fait penser à Ars Magica ... excellent jeu s'il en est!
"In your eyes, I perceive...both the look of a beauty and the look of
a beast. Be mindful not to bring about your own end, my dear! A dream lies in
wait, reaching out to engulf you!"
Avatar de l’utilisateur
Xavier Elhaz
qntropopithêazue
 
Messages: 163
Inscrit le: Mer, 16 Jan 2002 17:13

Re: Préparation de ma campagne Nobilis

Messagepar Oltarus » Mer, 09 Avr 2008 20:45

Je trouve que Nobilis se prête particulièrement à ceci, effectivement. Surtout si, comme moi, tu tentes d'appliquer la Loi de la Monarde à la lettre: "Ne dites jamais non". Je pousse même parfois un peu plus loin en donnant à mes joueurs des situations totalement folles dans lesquelles se prendre les pieds et où il n'y a pas de solution apparente. La dernière fois, c'était une sombre histoire où ils devaient lutter contre la Camora. Il fallait les empêcher de continuer à détruire une île, à tout prix. Mais en faisant ça, ils avaient à coup sûr le Seigneur Très Ténébreux contre eux... Impossible donc de finir la mission. Mais impossible de la laisser tomber. Je n'avais personnellement aucune idée de comment ils auraient pu s'en sortir et c'est eux qui m'ont donné la solution. Expérience très enrichissante en tant que DRT! Au final, un défi a été lancé et le sort de l'île s'est joué dans un duel au sommet du volcan...

Cette méthode était risquée pour moi, car la partie avait déjà commencé et que sans leurs idées, elle aurait sans doute fini en queue de poisson. Mais j'ai fait confiance à mes joueurs et à leur imagination. Ca n'a pas raté, ils sont bons mes joueurs!
Du haut de ce Frêne, 80 siècles vous contemplent.
Oltarus
serial experiment
 
Messages: 5
Inscrit le: Jeu, 03 Avr 2008 15:03
Localisation: Le Locle, CH


Retour vers Nobilis

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron